• Instagram
  • YouTube
  • FaceBook
cledus-et-eluminel_public-library_v4.png
1/1

CHRISTOPHE DELPIERRE (CHRIS)

Amstrad Cent Pour Cent  / Player One / Joypad / PS Mag

BATMAN & ROBIN

MEGADRIVE (MD)

Les héros qui perdurent se font rares, et pourtant Batmam fait partie de cette catégorie d'êtres qui restent à tout jamais immortels. Un demi-dieu qui nous en fait voir ici de toutes les couleurs.

II y a un peu plus de six mois sortait, sur SN, Batman & Robin. On y retrouvait l'atmosphère et la qualité graphique du DA. Une réussite ! Aujourd'hui, revoilà les deux gaillards sur MD, et si le titre est resté le même, les deux jeux n'ont

L'INTRODUCTION

→ + ■, ← + ●, SELECT

“Ce test est la propriété, du magazine et de son auteur.”

Copiste :  Cledus

Magazine : 

Player One N°55 / Juillet-Août 1995

Source du magazine : 

http://www.abandonware-magazines.org 

Crédit photo Chris. Delpierre : polygonweb.online.fr

- Cliquez-ici pour télécharger la version originale -

Cette séquence particulière de shoot them up va mettre les réflexes de Batman (donc les vôtres) à rude épreuve.

1/1

rien à voir (info à l'usage des joueurs multi-consoles). Avant de plonger au cœur de l'action effrénée (et ce n'est pas peu dire), examinons rapidement les options. Sound test, Music test, continue... Tiens, pas de niveau de difficulté ni de nombre de vies ? Etonnant. J'espère qu'ils l'ont bien dosée, la difficulté, sinon... Bon, eh bien appuyons d'un doigt décidé sur Start et voyons combien de temps ce Batman & Robin va nous résister.

 

QUELQUES DÉCENNIES

PLUS TARD...

 

OK, je vais vous le décrire le jeu. Mais laissez-moi d'abord pousser un cri déchirant : CE JEU EST TROP DUR ! Je le dis et le répète, très franchement, là, il y a de l'abus. Ce constat dressé, allons voir ce qui se passe dans le premier niveau. Premiers pas, premières beignes. Les rues inondées de méchants de Gotham City semblent avoir besoin d'un nettoyage en règle et notre héros masqué, son serre-tête en métal sur le front, distribue les coups de boule comme les badauds hâbleurs balancent leurs stylos Bic, pour attirer la foule.

 

Ce décor presque reposant de verdoyante nature est hélas inhospitalier. Vous prendrez du bon temps plus tard.

La méthode est efficace, apparemment, et le sourire des clowns s'efface en même temps que se déchaussent leur dents. La punition est la même, quelques rues plus loin, dans une exposition de bijoux où les vitrines sont cassées, les étals dévalisés... Batman est fermement là. Le premier boss auquel vous avez affaire est le Joker. Votre pugnacité finira par avoir raison de lui et c'est seulement à ce moment que vous accédez, avec soulagement au niveau 2. Aux commandes de votre bat-plane, vous devez — dans un shoot-them up au scrolling horizontal — anéantir tous les engins qui apparaissent sur l'écran. Premier problème : ils sont nombreux. Deuxième: ils vous tirent dessus. Troisième et dernier désagrément: plus vous avancez, plus ils sont nombreux et plus ils vous tirent dessus. Résultat si vous vous grattez le nez une seconde pour y essuyer la goutte de sueur qui y perle, vous êtes mort. Mais quand on veut jouer au héros, faut assumer.

BON COURAGE

La séquence de shoot them up du stage 2 tient du cauchemar. Les tirs ennemis viennent de partout et certains adversaires ne sont détruits qu'après avoir encaissés des dizaines de tirs.

1/1

Sur cette immense table, vous allez être attaqué par des tasses, des théières... C'est le «tea time » promis par le boss des lieux.

1/1

JEU À DEUX

En mode Deux joueurs, un personnage peut en aider un autre. C'est bien ça, n'est-ce pas, Robin ?

1/1

LE PLUS DUR

RESTE À FAIRE...

Les boss que vous allez rencontrer dans Batman & Robin sont pour la plupart très résistants et difficiles à battre. Enorme chat-robot, ogre gigantesque, Joker… Chacun vous attaque à sa façon et il est indispensable que vous vous adaptiez à celle-ci. Un compteur d’énergie vous informe du nombre de coups à leur infliger. Pour ne pas trop désespérer…

CONSEILS DE SURVIE

OK, Batman & Robin est difficile, mais ce n'est pas une raison pour se décourager. Voici donc quelques petits trucs qui devraient vous aider à survivre et à avancer un minimum dans ce jeu de fous où la durée de vie moyenne d'un sprite de Batman est de dix-huit secondes. D'abord, c'est une évidence, récupérez tous les bonus placés sur votre chemin, Il n'y en a pas des masses, et vous feriez mieux de ne pas les rater. Ils augmentent votre puissance de tir ou, avec beaucoup de chance, vous octroient une vie supplémentaire. Autre truc : le coup de pied. Lorsque Batman (ou Robin) saute et effectue ce coup, il touche plusieurs fois de suite. Cela s'avère très pratique pour tuer certains boss. Enfin, et c'est peut-être le plus important, précipitez-vous sur les petits cœurs que lâchent certains ennemis lorsqu'ils disparaissent. Quitte à vous faire toucher (faites un minimum attention, quand même), ramassez-les tous. Votre jauge de vie vous en sera reconnaissante.

À CHAQUE STAGE

SON VILAIN

Chacun des quatre niveaux a son méchant spécifique. Une image d'ouverture fidèle au style comics vous présente celui auquel vous allez être confronté à chaque fois.

Ce tapis qui se déroule à toute vitesse est un enfer. Pour vous en sortir, sautez les obstacles au bon moment.

LA SUITE !

 

Le troisième niveau, assez incroyable, est un endroit où tout semble gigantesque et où les ennemis, malgré leurs mines sympathiques (d'adorables petits lapins, ou encore des rangées de jolis bonshommes...) se révèlent encore plus dangereux qu'ailleurs. Une lie. Et puis vous allez devoir combattre le boss, avec son chapeau magique et son tapis roulant, et c'est là que vous regretterez de n'avoir pas mieux appris vos Pater et vos Ave Maria.

FIN DU DERNIER STAGE...UNE SURPRISE

 

Enfin, le quatrième et dernier niveau, (vous l'avez compris,

les stages sont peu nombreux mais ils sont très longs et très difficiles), plus high-tech que les autres, se révèle curieusement moins ardu que les deux niveaux précédents. Et à la fin de celui-ci, vous aurez le plaisir d'avoir... une surprise (hé, hé !). Bien, il est maintenant temps de passer à la conclusion. Bénéficiant d’une réalisation de qualité, Batman & Robin est surtout intéressant grâce à son jeu à deux et parce que l'action qui s'y déroule est intense. Maintenant, le jeu est à mon avis bien trop difficile et nombreux sont ceux qui risquent de se décourager. Moi, en tout cas, je vous avoue que j'en tremble encore...Chris,Écroulé sur le sol, les bras en croix

Chris,

Écroulé sur le sol, les bras en croix

1/1

CHRIS

Note globale et résumé:

En résumé : Bénéficiant d'une excellente réalisation, Batman & Robin nous gâche toutefois un peu le plaisir par sa difficulté. À réserver aux acharnés.

 

GRAPHISME : 90%

Les décors sont assez fouillés dans l'ensemble. Sprites des persos un peu petits.

ANIMATION : 97%

C'est très fluide, ça vient de partout en même temps... C'est presque trop rapide.

SON : 90%

Les sons se révèlent efficaces et les musiques rythment bien l'action.

JOUABILITÉ : 80%

Les commandes répondent bien, OK, mais le jeu est bien trop difficile

 

 

Cette

balade musicale vous est offerte par PIXELIZER.

+Découvrir la

page de l'artiste

© 2020 cleduseluminelpubliclibrary.com - V.1.0