• Instagram
  • YouTube
  • FaceBook
cledus-et-eluminel_public-library_v4.png

Avec environ 10,60 millions d’unités vendues à travers le monde (27 novembre 1998 – 2001), la Dreamcast est la dernière console officielle du constructeur SEGA durant la 6ème génération de console.

En avance sur le calendrier de sortie de la PS2, la Dreamcast comptait bien profiter de ce temps d’avance pour reprendre un maximum de parts de marché à Sony et rattraper les pertes causées par la Saturn. Pour y arriver, la jeune dame a des arguments en béton : un catalogue d’excellents jeux, une tripotée d’accessoires en tout genre (Fishing Rod, modem internet, VMU, Clavier, Samba de Amigo Maracas…) et pour finir elle est dotée d’une puissance de feu de 128 bits, équipé d’un OS léger ou il est facile de coder des jeux (Windows CE),  une résolution d’affichage similaire à celle de la future PS2 (480p/i), et pour finir elle est équipée d’un lecteur GD-Rom. Un format propriétaire à la technologie se disant inviolable mais malheureusement c’est en partie ce qui en causa sa perte...

 

En quelques dates :

 

  • 21 Mai 1998 : C’est à Tokyo au célèbre hôtel« New Otani », que Shoichiro Irimajiri, Président de Sega Entreprises annonça la Dreamcast à la Presse. Pour le plaisir des yeux, la présentation était accompagnée de plusieurs démonstrations vidéo ayant pour vocation de révéler les capacités visuelles de la console.

  • 27 Novembre 1998 : Avec une semaine de retard, la Dreamcast sort officiellement au Japon, 150 000 unités seront vendues ce jour-là.

  • 9 Septembre 1999 : 10 mois plus-tard, la Dreamcast arrive sur le sol Américain, et le moins que l’on puisse dire c’est qu’elle se vend très bien et bat même des record de ventes. En 4 jours, il s’est écoulé près de 430 000 unités, pour un montant total de 139 millions de dollars. Victime de son succès, la console entra dans le livre des records, en engrangeant trois fois plus de bénéfices que Star wars I : La menace fantôme à sa sortie.

  • 14 Octobre 1999 : La Console arrive en Europe, et connait un succès comparable au US. Avec un prix de vente affiché à 1690 francs (330 euros), Sega en vendra 42 120 unités lors du premier weekend de commercialisation. Il faut dire qu’il y avait de quoi être séduit, d’excellents jeux sont disponibles à la sortie de la bête (« Sonic Adventure », « Sega Rally », ‘Blue Stinger », « Power Stone » et « House of the Dead 2 »).  Je me souviens avoir été scotché sur le premier niveau de Sonic Adventure, les graphismes étaient magnifiques, Sonic brillait de mille feux et filait à la vitesse de la lumiere. A l’époque, du jamais vu sur console de salon.

  • 14 Novembre 1999 : L’excellent « Soul Calibur », suite tant attendu de « Soul Blade (Combat) » débarque en France.

  • 25 Février 2000 : C’est au tour de Crazy taxi de faire son apparition dans l’hexagone.

  • 4 Mars 2000 : Sega Capitule, la commercialisation de la PS2 par Sony marquera le commencement de la fin pour la Dreamcast L sniff.

  • Juillet 2000 : La Dreamcast est piratée par le groupe Utopia, en exploitant la faille du Mil-CD.

  • Juillet-Septembre 2000 : Pendant que la vente des jeux dégringole, les ventes de consoles remontent en flèche a +150%

  • 1 décembre 2000 : Malgré la tourmente Sega continu de sortir des jeux, c’est alors que l’emblématique « Shenmue » avec sa ville ouverte arrive chez nous avec un an de retard par rapport à la version nippon.

 

  • 31 janvier 2001 : Sega annonce qu’il arrêtera très prochainement de produire des Dreamcast.

  • 30 mars 2001 : Sega arrête définitivement la production de sa Dreamcast, néanmoins cette dernière est encore aujourd’hui plus que jamais soutenue par des passionnées animant la scène Homebrew.

  • 2004 : Le nombre total de jeux sortis depuis 1998 sur Dreamcast, toutes versions confondues (PAL, JAP et US) s’élèvent à environ 1093 jeux (estimation).

1/1

 

Cette

balade musicale vous est offerte par PIXELIZER.

+Découvrir la

page de l'artiste

© 2020 cleduseluminelpubliclibrary.com - V.1.0